Accidents dus au froid

L'effet de refroidissement du corps dépend de :

- La température extérieure
- La vitesse du vent
- Le degré d'humidité ambiante.

L'organisme se défend en sacrifiant d'abord les parties non vitales (pieds, mains, nez, oreilles) afin de conserver une température centrale stable et suffisante pour permettre le fonctionnement normal des organes vitaux (cœur, poumons, cerveau). Ceci se traduit par lésions locales (gelures parfois suivies de nécrose).

Le refroidissement central du corps se manifeste par:

- En premier lieu une phase d'excitation physique et psychique pour produire de la chaleur (autour de 35° de température centrale).
- A mesure que la température centrale baisse apparaît une phase d'adynamie, indifférence, somnolence (au dessous de 33°)
- Puis coma (au dessous de 30°)
- Enfin la mort (température centrale inférieure à 27°).

Conduite à tenir en présence d'un sujet en hypothermie :

Mettre le sujet le plus possible à l'abri du froid, du vent, de la pluie.

- Le placer en position latérale de sécurité (P L S).
- Le réchauffer de façon passive par des vêtements chauds, couverture de survie (coté brillant dirigé vers le sujet).
- Éviter de le déshabiller, de le frictionner.
- Éviter de lui faire absorber de l'alcool qui peut provoquer un réchauffement superficiel temporaire mais dont l'effet sur le cœur et le cerveau peut être néfaste par la suite.
- Éviter de le faire boire tant qu'il n'est pas complètement conscient car s'il vomit le liquide bu il risque d'inonder ses poumons .

En conclusion :

Lors d'une randonnée hivernale en montagne (même de courte durée) :

- Ne pas partir avec un équipement insuffisant, notamment en vêtements chauds et en ration alimentaire (compter large).
- Ne pas partir seul (la moindre entorse peut avoir rapidement des conséquences catastrophiques si on est immobilisé dans le froid).
- Forger son expérience avec des randonneurs plus aguerris.
- Bien repérer sur la carte avant le départ tous les abris possibles (refuge, cabanes de berger, grottes, ... etc.) car le temps change vite en montagne.
- Si vous ne connaissez pas le site louez les services d'un guide professionnel.
- Remettez à plus tard la randonnée si les prévisions météo sont mauvaises (Météo France se trompe de moins en moins souvent).
- Prévoir une réserve de sécurité en temps bien plus importante qu'en été (un passage assez facile en été peut vous faire perdre plusieurs heures en hiver ... et la nuit tombe vite !).